sheet music

Yann Tiersen (1970), compositeur français (partitions)

Yann Tiersen (France, 1970), compositeur.

Yann Tiersen – La valse d’Amélie

sheet music pdf Yann Tiersen (France, 1970), compositeur (partitions)

Téléchargement des meilleures partitions dans notre bibliothèque.

Yann Pierre Tiersen (Brest, France, 23 juin 1970), connu sous le nom de Yann Tiersen, est un musicien et compositeur français, l’un des principaux représentants du minimalisme. Il a composé la bande originale des films Amélie, Good Bye, Lenin ! et Tabarly. Il se caractérise par sa facette multi-instrumentiste, et il joue principalement du violon, du piano et de l’accordéon, entre autres.

Durant son enfance, il étudie dans différents conservatoires de Rennes, Nantes et Boulogne, entre autres. Il a étudié le violon, le piano et plus tard la composition, bien qu’il ne se soit pas limité à ces instruments, car il possède également une grande technique à l’accordéon et au piano jouet. Un autre instrument à souligner est la guitare électrique, dont il a fait l’instrument principal de ses concerts depuis la parution de l’album On Tour.

Il développe sa jeunesse influencée par le rock, la chanson (il avait un groupe de rock à l’adolescence), et la musique classique, notamment grâce à ses études au conservatoire. Ce mélange était une base essentielle pour une bonne compréhension de sa musique, et il en vint à mêler et même mêler le rock instrumental à des partitions plus classiques tout au long de sa carrière.

En 1995, il publie son premier album, sous le label Sine Terra Firme (rebaptisé plus tard Ici d’Ailleurs), intitulé La valse des monstres, qui reprend en grande partie son travail pour le théâtre et le cinéma. La faculté multi-instrumentale de Yann Tiersen se retrouve dans son album produit, 17 pièces totalement instrumentales avec une multitude de nuances, de sons et d’instruments.

Un an plus tard, il publie Rue des cascades, un disque qui comprend sa première chanson vocale (qui donne son titre à l’album) avec la collaboration de la chanteuse Claire Pichet, et qui ne trouve qu’un succès régional. L’année suivante, en 1998, la musique de Yann explose, et ce thème deviendra le thème principal de la bande originale du film La vida soñada de los ángeles d’Erick Zonca.

Please, subscribe to our Library. Thank you!

Avant de publier son nouvel album, il a fait plusieurs collaborations avec différents musiciens de son pays, le plus notable étant l’album éponyme avec Bästard , dans lequel Tiersen avec le groupe français Bästard s’éloigne de ses normes traditionnelles et entre dans le monde nébuleux de musique. postrock et expérimentation. La collaboration avec Claire Pichet se répète dans Le phare (1998), son troisième album qui accueille également un nouvel invité : Dominique A, celui-ci étant l’un des albums les plus complets et avec les meilleures critiques de la scène indépendante européenne.

Plus tard, durant l’été 1999, il présente son album Tout est calme, donnant cette fois à sa musique un aspect plus rock, alors qu’il est accompagné de ses amis du groupe Le Moine marié, mené par Christian Quermalet. Et cette même année, arrive un autre album intitulé Black Session, enregistré le 9 décembre lors d’un concert entouré de musiciens confirmés de son pays tels que Neil Hannon, Noir Désir, Les Têtes Raides ou Mathieu Boogaerts.

En 2001 il publie L’Absente, plus proche de la nouvelle chanson française, parmi les invités figurent : L’Orchestre Symphonique de Vienne, Lisa Germano, Neil Hannon (de La Divine Comédie), Dominique A, Françoiz Breut, Les Têtes Raides, Sacha Toorop ( de Zoop Hopop), Natacha Regnier, Christian Quermalet (du Moine marié), Marc Sens, Christine Ott et un quatuor à cordes.

La même année, elle publie l’album qui lui vaut le plus grand nombre d’ovations médiatiques : La bande originale du fabuleux destin d’Amélie Poulain, (et pour laquelle elle recevra la Victoire de la musique du meilleur groupe original), qui bien qu’il ait quelques nouvelles chansons, pour la plupart composées d’anciennes compositions de ses trois premiers albums.

Avec cette bande originale, elle obtiendrait une reconnaissance publique mondiale. En 2002, avec un orchestre et une série d’artistes invités (dont Dominique A. et Christian Quermalet) elle sort C’etait ici, qui compile ses meilleures chansons live sur un double album.

Après une tournée massive en 2003, Yann Tiersen renoue avec les collaborations, cette fois avec la rockeuse américaine Shannon Wright, avec qui il compose un album du même titre en seulement 20 jours dans lequel le rock indépendant de Shannon se mêle à l’instrumentation. particulier de Tiersen dans un total de 10 sujets.

Après L’absente, 5 ans se passeront sans publier leur propre album jusqu’à ce que 2005 voie le jour Les Retrouvailles (Los Reencuentros), composé et enregistré sur l’île d’Ouessant, lieu de refuge et d’inspiration de Tiersen. Sur cet album, il collabore à nouveau avec Dominique A., ainsi que Miossec, Stuart Staples (de Tindersticks), Liz Fraser (de Cocteau Twins) et Jane Birkin.

Ce disque est complété par un DVD sorti officiellement le 12 juillet sous le titre de La traversée, un film réalisé par Aurélie du Boys et dans lequel on peut voir tout le making of de ce dernier album qu’il présentera en concert tout au long de l’année de 2005 et 2006 avec un changement radical dans sa musique live, plus arrangée et proche du post-rock qu’il a toujours admiré.

Ce nouveau son est inclus dans le prochain album live de Yann Tiersen, intitulé On Tour, qui sort officiellement le 13 novembre 2006, toujours accompagné d’un film musical réalisé par Aurelié du Boys qui accompagne le musicien breton lors de la tournée. Une grande partie des enregistrements, appartenant à la fois au film et à l’album, sont issus de ses concerts en Espagne et notamment à Madrid, ville où il a joué deux fois en un an lors de la présentation des Retrouvailles.

La composition de ses thèmes comprend la manipulation de divers instruments, parmi lesquels il convient de souligner l’accordéon , le violoncelle , le banjo , le clavecin et le mélodica entre autres.

Des films comme La Vie Rêvée des Anges ( 1998 , Erick Zonca), Alice et Martin ( 1998 , André Téchiné), Qui Plume la Lune ? (1999, Christine Carrière), Amélie (2001, Jean-Pierre Jeunet), Au revoir, Lénine ! ( 2003 , Wolfgang Becker) et Tabarly ( 2008 , Pierre Marcel) ont été écrites par Yann Tiersen, qui a auparavant travaillé en musique dans le monde du théâtre.